Le monde financier a été pris à contre-pied

Par

Jusqu’au bout, les financiers ont parié sur le fait que le Royaume-Uni resterait dans l'Union européenne. 2 000 milliards de dollars se sont volatilisés dans la seule journée du 24 juin, à la suite de leurs paris erronés.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Combien de centaines de milliards de dollars se sont évanouis sur les marchés financiers, en cette journée du 24 juin, marquée par le choix de la Grande-Bretagne de quitter l’Union européenne ? Deux mille milliards de dollars, assurent les marchés financiers après avoir fait les comptes de la journée.  Ces déplacements de capitaux colossaux montrent combien le vote britannique a pris manifestement les milieux financiers par surprise.