«Victoire éclatante» pour les grévistes de l’hôtel Hyatt

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Depuis le 25 septembre, leur emploi du temps avait fini par être rodé : tenir le piquet de grève dans la luxueuse rue de la Paix (IIe arrondissement de Paris) de 10 heures à 15 heures au moins, répandre au sol du papier journal découpé, chanter et danser au bruit des tambours pour se tenir chaud, organiser les repas collectifs. Se montrer, lutter, et espérer. Après 87 jours de mobilisation, c’est cette occupation devenue presque routinière qui vient de prendre fin pour les grévistes de l’hôtel Park Hyatt Vendôme.