Tokyo courtise Paris et Berlin pour son chasseur de sous-marins

Par
Soucieux de remporter son premier grand contrat d'armement à l'étranger depuis la Seconde guerre mondiale, le Japon va proposer son nouveau chasseur de sous-marin P-1 dans le cadre du projet franco-allemand de développement d'un appareil de surveillance maritime, a-t-on appris mercredi de sources proches du gouvernement japonais.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

TOKYO/BERLIN (Reuters) - Soucieux de remporter son premier grand contrat d'armement à l'étranger depuis la Seconde guerre mondiale, le Japon va proposer son nouveau chasseur de sous-marin P-1 dans le cadre du projet franco-allemand de développement d'un appareil de surveillance maritime, a-t-on appris mercredi de sources proches du gouvernement japonais.