Le gouvernement amplifie l'austérité dans les hôpitaux

Par

Avec un objectif de dépenses « historiquement bas » pour 2016 et 2017, comme le relève le directeur de la Sécu en personne, l'hôpital est au régime sec, au point de provoquer la colère croissante des personnels, des médecins, mais aussi celle des directeurs. Une grève a lieu ce jeudi, à l’appel de la CGT, de FO et de SUD. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

À quelle sauce sera mangé le système de soins français, au-delà de la grogne de l'AP-HP ? Le conflit qui oppose depuis de longues semaines Martin Hirsch et les hôpitaux parisiens est un épiphénomène, à la fois exemplaire et singulier. « Il y a, forcément, une forte politisation autour de Paris à cause de la personnalité de Martin Hirsch, de la proximité avec les décideurs, de la taille des hôpitaux dans la capitale et du nombre de patients, résume Frédéric Pierru, sociologue spécialiste des politiques de santé. Mais l’AP-HP donne néanmoins le "la" au niveau national. » Et la négociation parisienne révèle en creux le dilemme auquel font face aujourd'hui les directeurs d’hôpitaux français.