Chômage: Macron tord la réalité pour vendre ses réformes

Par

À Salzbourg, Emmanuel Macron a affirmé que la « réalité » était que « la France est la seule grande économie européenne à ne pas avoir gagné contre le chômage de masse ». Une affirmation régulière et inexacte, qui a pour but de valider ses choix politiques.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est un des piliers de la communication du gouvernement pour justifier la loi sur le travail nouvelle version qui est en préparation : la France serait « la seule grande économie européenne qui n’a pas gagné face au chômage de masse ». L’affirmation est martelée sans cesse par le premier ministre, les ministres de Bercy et, surtout, par Emmanuel Macron lui-même. Le président de la République l’a ainsi redit le 23 août à Salzbourg, lors d’une mise en scène étonnante où on le voit demander au chancelier fédéral autrichien « son » taux de chômage. Et devant la réponse d’un Christian Kern (« 5,4 % » – en réalité 5,2 %) un peu surpris de participer à cet exercice, Emmanuel Macron laisse passer un silence qui se veut éloquent avant de reprendre l’affirmation citée plus haut. Et d’insister : « C’est cela, la réalité. »