Un centre d’appels fantôme piège salariés et pouvoirs publics

Il avait promis de créer plus de 300 emplois. À la place, il laisse une terre brûlée. Pendant presque un an, l’entrepreneur Mohamed Gueday a berné pouvoirs publics et salariés à Tarbes, en faisant tourner un centre d’appels avec quasiment zéro activité, payant les salaires grâce à des fonds publics. 

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

A Tarbes (Hautes-Pyrénées), le chômage avoisine 12 %, dont 40 % de chômeurs de longue durée. La communauté d’agglomération est sur les dents. Quand l’entrepreneur Mohamed Gueday débarque et promet de créer 300 emplois en montant un centre d’appels pour un opérateur téléphonique national, il n’a aucune peine à convaincre les élus. « Il était soutenu par le cabinet de consultants Sofred, avec qui nous avons l’habitude de travailler, raconte Jean-Luc Riveller, secrétaire général des services de la communauté d’agglomération du Grand-Tarbes. Nous avons fait toutes les vérifications possibles, Mohamed Gueday n’était fiché nulle part, son casier était vierge, il n’était pas signalé à la banque de France. On était partants. »

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Aujourd’hui sur Mediapart

Afrique(s) — Enquête
par Justine Brabant et European Investigative Collaborations (EIC)
Politique
par Christophe Gueugneau et Ilyes Ramdani
À l’air libre
par À l’air libre
Voir la Une du Journal

À ne pas manquer

Asie et Océanie — Analyse
Xi Jinping, le pompier pyromane
L’atelier du monde est au bout du rouleau et dans toute la Chine, des protestations réclament la fin des mesures draconiennes de contrôle social décidées au nom de la lutte contre le Covid. Le numéro un chinois est pris au piège de sa politique autoritaire.
par François Bougon
La guerre russe contre l’Ukraine — Reportage
Bombardements russes : « Il n’y a aucune cible ici, ce sont des maisons, des jardins ! »
À Dnipro, dans le sud de l’Ukraine, devant sa maison en ruines après une attaque de missile, l’infirmière Oxanna Veriemko ne peut que constater le désastre. Depuis le début de l’automne, la stratégie russe consistant à endommager les infrastructures fait de nombreuses victimes civiles. « Impardonnable », préviennent les Ukrainiens.
par Mathilde Goanec
Transports publics, le délitement — Reportage
RER B : voyage sur la ligne qui déraille
Le RER B est la deuxième ligne de train la plus chargée d’Europe, et pourtant elle souffre de nombreuses tares : quatre terminus, un tunnel partagé avec le RER D et, surtout, un sous-investissement chronique de la part de la région et de l’État. Les usagers souffrent, les conducteurs aussi.
par Khedidja Zerouali
Art
Les œuvres d’art, un eldorado spéculatif et fiscal pour les plus riches
Les « happening » des activistes écologistes qui aspergent de liquide des œuvres d’art provoquent des vagues d’indignation. Mais ces actions viennent nous rappeler que l’art est devenu un marché spéculatif déconnecté des réalités sociales et écologiques. 
par Mathias Thépot