Alcatel-Lucent -3: des cadres désenchantés

Par
Ils étaient fiers d'être entrés chez Alcatel. Mais les ingénieurs et les cadres que Mediapart a rencontrés à Vélizy (Yvelines), principal site du groupe en France, se disent aujourd'hui « déboussolés ». La direction vient d'annoncer 400 suppressions de postes. Un choc pour ses têtes bien faites qui subissent de plein fouet la concurrence des autres salariés du groupe, chinois ou africains.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.