L'AFP choisit dans la confusion et le doute son futur président

Par
Le comité de présélection des candidats à la présidence de l'AFP a enregistré une dizaine de noms, jeudi 25 mars. Pourtant le futur PDG de l'agence pourrait ne pas s'y trouver, le comité devant sélectionner ceux qu'il présentera au conseil d'administration et se réservant le droit d'en «solliciter» d'autres. Une mission sur le statut de l'agence rendra ses conclusions après cette élection.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

1.300 journalistes dans 165 pays, des dépêches en six langues, la première agence mondiale par la couverture, la troisième par le chiffre d'affaires, et surtout la source presque unique en français d'information nationale et internationale des journaux locaux et de nouvelles locales: assurément, l'AFP est l'un des plus beaux médias et sa présidence un poste qui, a priori, devrait être convoité.