FMI: le printemps fragile de l’économie mondiale

Par

« L’économie mondiale monte en puissance », se félicite le FMI, soulagé de voir une sortie du marasme. La croissance mondiale devrait s’établir à 3,5 % cette année et à 3,8 % en 2018, selon ses prévisions. Pourtant, tout reste fragile, selon l’institution internationale. La montée des inégalités qui alimente les populismes et le protectionnisme constitue un danger majeur pour l’avenir.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Enfin ! Enfin les moteurs de l’économie mondiale repartent. Après avoir douté pendant de longs mois, le Fonds monétaire international (FMI) ne peut s’empêcher d’exprimer son soulagement. « Le printemps est dans l’air et le printemps est aussi dans l’économie », s’est félicitée la directrice générale du FMI, Christine Lagarde, jeudi 20 avril. « La bonne nouvelle, c’est qu’après six ans de croissance décevante, l’économie mondiale monte en puissance : une reprise cyclique promet de créer des emplois, de relever les revenus, et à terme d’accroître la prospérité », a-t-elle insisté.