Airbus veut fusionner les futurs chasseurs, pas se marier à BAE

Par
Tom Enders, président exécutif d'Airbus, a démenti jeudi souhaiter un rapprochement des activités d'avions militaires du groupe européen avec celles du britannique BAE Systems, six ans après l'échec d'une tentative de fusion.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Tom Enders, président exécutif d'Airbus, a démenti jeudi souhaiter un rapprochement des activités d'avions militaires du groupe européen avec celles du britannique BAE Systems, six ans après l'échec d'une tentative de fusion.