Contre l’avis de l’inspection du travail, le licenciement d’un syndicaliste à SFR est validé par la ministre

Par

La ministre du travail Muriel Pénicaud vient d’autoriser le licenciement d’Antony Di Ponzio, actif syndicaliste Sud Commerce, en poste dans une boutique des Champs-Élysées. L’inspection du travail avait pourtant refusé ce licenciement en juillet, jugeant que c’est son activité syndicale qui « déplaît à la direction ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Pourquoi Antony Di Ponzio a-t-il été licencié ? Pour cet actif militant syndical Sud Commerce, pas de doute, c’est parce qu’il gênait son employeur, SFR Distribution, qui gère les boutiques de l’opérateur téléphonique et appartient au groupe Altice de Patrick Drahi. Pour sa direction au contraire, il s’agit d’une banale querelle concernant ses horaires de travail, qu’il refusait malgré des demandes répétées de ses supérieurs.