Croissance britannique au plus bas depuis 2012, doutes sur une hausse des taux

Par
La croissance de l'économie britannique a ralenti bien plus que prévu au premier trimestre 2018, une décélération que l'on ne peut pas uniquement mettre sur le compte des chutes de neige qui ont marqué cette période et qui invite à se demander si la Banque d'Angleterre va relever ses taux le mois prochain.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

LONDRES (Reuters) - La croissance de l'économie britannique a ralenti bien plus que prévu au premier trimestre 2018, une décélération que l'on ne peut pas uniquement mettre sur le compte des chutes de neige qui ont marqué cette période et qui invite à se demander si la Banque d'Angleterre va relever ses taux le mois prochain.