Pour Macron, l'Etat n'a pas à réduire sa part dans Renault

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

TOKYO (Reuters) - Emmanuel Macron a déclaré jeudi que rien ne justifiait une baisse de la participation de l'Etat français au capital de Renault.