Claude Turmes: «Les grands groupes n’ont pas vu venir la révolution douce de l’énergie»

Par
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

Oui.

Les oligopoles historiques ont compris trop tard l’ampleur des changements en cours

EDF et ses "amis/concurrents" ont surtout maintenu le plus longtemps possible le "despotisme" énergétique.

Je ne suis pas certains que les "oligopoles" ont compris trop tard, ils ont surtout compris que s'engager dans le changement signifierait très rapidement leur fin car les "nouvelles" énergies sont surtout de la production décentralisée, il fallait donc TOUT faire pour retarder l'échéance :-). Les problèmes écologiques, la pollution, etc entre rarement dans les calculs de dividendes :-).

Pour en revenir au modèle français, fierté de nos "Elites", sa centralisation de la production est encore plus stupide que les autres solutions du passé car, si je ne me trompe pas, 50% de la production est perdue dans son transport !

Et ILS ne se rendront pas sans résistance, même s'ILS laissent derrière eux une terre brulée :-(.

P.S. : Cela me rappele toujours cette "histoire", vraie ou fausse (?), au sujet de Tesla, l'enfant chérie de JP Morgan, quand l'ingénieur est allé voir son patron en lui disant qu'il pouvait "encore faire mieux" et lui proposer une énergie "libre" et décentralisée, il a vu son labo bruler dans les jours suivant ! Il a parfaitement compris le message :-)).

 

Et vous, vous n'êtes pas formaté ? Il y a des pays pauvres qui arrivent à se développer un peu, évidemment, ce n'est pas du nucléaire qu'ils installent. Plus ceux qui comme l'allemagne retrournent au charbon.

Pas seulement les employés d' EDF! Les français en majorité sont si fiers de leur nucleaire qu' ils ne veulent pas admette une évidence, y compris dans des zones  comme le Pacifique Sud où la France aurait pu et dû prendre de l' avance au niveau des énergies solaires et éoliennes.

Les promesses de l'éolien citoyen :

Qui sait que malgré le développement considérable de l'éolien en Allemagne, en 2016, il a produit moins que le nucléaire qu'on nous fait croire fermé ?

Le pire est que l'Allemagne, que l'on nous cite comme un exemple en matière d'écologie, continue à produire plus de 50 % de son énergie électrique à base d'énergies fossiles, essentiellement à partir des plus polluantes d'entre elles :  charbon et lignite.

Si le graphe ne s'affiche pas, voir :

  https://www.energy-charts.de/energy_pie.htm

 

et encore le PS en vedette alors que cest JLM qui a un programme ecologique (et Nouvelle Donne, que le PS a pillé). 'de la ligne alternative défendue par Benoît Hamon pour le parti socialiste' (alternitive , comme les faits alternatifs ?).

Il suffit Mdp de soutenir le PS meme dans un article hors politique, vos petites phrases sont exasperantes et fausses. Depuis quand le PS est ecolo ?

meeting de JLM hier : https://youtu.be/WNwngAR4xg4 

50 % !!! Comment détruire votre commentaire en un chiffre :)

Vous avez l'air bien renseigné sur les salariés EDF, vous en faites partie pour savoir ce qu'il pensent ?

Comme dans la vieille BD  « l'histoire de france pour rire »  :

« Adore ce que tu as brûlé, brûle ce que tu as adoré »  la reconversion n'est pas si facile quand tu as fini par croire vraiement et adhéré de tout ton cœur à ce qui avec le temps s'est avéré n'être qu'une propagande basée sur un tissus de mensonges et d'ommissions.

 

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

vous ne répondez pas à la question posée par Phillipe Legot au sujet de l'intermittence de l'éolien. Que faites vous quand il n'y a ni vent ni soleil en hiver. Tant que l'on ne saura résoudre ce problème à des couts ne conduisant pas au doublement ou triplement de la facture l'hydraulique et le nucléaire sont les seules énergies décartonnées existantes à répondre à la demande

voir par exemple le peu de capacité de l'eolien et du solaire à repondre à cette demande sur les deux liens ci dessous

 http://huet.blog.lemonde.fr/:extrait "La présentation que RTE fait de la production éolienne et solaire semble toutefois étrange et peut aboutir à une incompréhension de leurs caractéristiques techniques essentielles. Dans son résumé synthétique, RTE n’évoque que les pics de production en parlant de « records », un mot valorisant, et passe sous silence les creux de production, provoqués par l’absence de vent ou l’abondance des nuages. Il eut été logique, et de bonne information, de souligner la co-existence de ces deux éléments, découlant de l’intermittence de ces sources qui est leur caractéristique principale. Associée à un décalage fréquent avec l’évolution de la demande. Un tel choix de présentation serait celui que l’on attend du lobby industriel de ces deux sources d’électricité ou d’un citoyen militant pour elles. Mais pas d’un service public."

 

ou alors Comment le réseau électrique français a géré un mois d’hiver somme toute « normal » en janvier 2017 à http://www.sauvonsleclimat.org/images/articles/pdf_files/etudes/Note_JPP_janvier-2017.pdf

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

si on sait comment s'y prendre; il y a beaucouo de centrales PWR dans le monde qui ont été démantelées et on connait les prix:

Voir par exemple;

Maine Yankee 900MW aux USA demantelé en 2005 voir rapport et couts sur http://www.maineyankee.com/public/pdfs/epri/my%20epri%20report-2005.pdf

Chooz A en France est presque finie de démantèlement Voir https://www.edf.fr/groupe-edf/espaces-dedies/journalistes/tous-les-communiques-de-presse/precisions-sur-la-faisabilite-technique-et-financiere-du-demantelement-des-centrales-nucleaires-d-edf-en-france

Les centrales qui posent problèmes sont celles des générations avant les PWR en France (elles sont toutes arrêtées)

Par contre le foin fait par les antinucléaire est tel que si vous tapez sur Google "EDF démantèlement centrales nucléaires" il faut attendre le milieu de la page 2 pour voir une première réfutation de tous les fanatiques de l’antinucléaire....

Un lien vers un communiqué de presse d'EDF ? Soyez sérieux, si c'est trop coûteux ou infaisable il n'est pas du tout dans leur intérêt de l'avouer.

Je préfère les sources plus neutres.

Par exemple expliquez-moi cela.

Article wikipedia sur le démantèlement des centrales nucléaires.

 

 

Je viens de regarder pour Dieppe, c'est pas mal en ce moment : 34 km/h, une vitesse pas mauvaise pour une éolienne (sur un pdf qui n'est pas de 2017, j'avais lu vitesse optimale 45 km/h). Mais il y a quelques semaines seulement, je voyais du 10km/h, pas mieux, pendant des jours et des jours. Et c'est à Dieppe, pas au fin fond d'un vallon au milieu de la France, il y a aussi du vent fort (trop!) par ici (je suis du coin).

(Le souhait inavouable qu'arrive une catastrophe nucléaire en France peut habiter certains, du moins je le pense.)

votre raisonnement sur le vent est  biaisé : en effet le vent ne souffle pas partout en France au même moment et à la même vitesse : inversemment les pannes de vent ne se produisent pas partout au même moment : ERT est tout à fait capable de mobiliser les kws produits là ou il souffle vers les regions qui le necessitent : c 'est ce qui se passe en allemagne depuis 10 ans , et le pays n'a jamais disjoncté

Jamais disjonté grâce aux centrales au charbon. Pour les éoliennes, je suis d'accord, ça veut dire qu'il faut en implanter ÉNORMÉMENT. Restera-t- il assez de terres cultivables pour nourrir une population en croissance ?

Revoir ce qui s'est produit le 4/11/2006 en Allemagne pour moduler un peu les affirmations.

notre pays a 4000 kms de côtes marines : largement suffisant pour installer 2 fois la capacite electrique du pays avec un plus : il n 'y a JAMAIS absence de vent en mer

Ne pas oublier non plus que, avec toute l'électronique disponible, la consommation peut se moduler et se réduire sans "retourner à l'age de pierre", isolation et améliorations des performances aidant (un bon plan d'urbanisme prioritaire et global ferait aussi du bien, déplacer des millions de personnes par jour sur d'assez grandes distances pour aller travailler ou faire les courses est une abberation sans nom, et finalement une plaie pour ceux qui la subissent dans les bouchons et les transports bondés).

D'ailleurs le débat sur l'intrusivité du "compteur intelligent" ne devrait pas masquer les capacités de ce type de compteur à organiser cette régulation. Pour ce qui concerne le réseau global, parce que je crois beaucoup à la priorité de la distribution locale de l'énergie, comme pour le reste : moins on transporte moins on consomme de l'énergie de manière inutile. Et de toute manière une démarche prenant en compte l'écologique est toujours multimodale et ne consiste jamais en une solution unique et centralisée.

La production de CO2 en Europe, le 4 février 2017 La production de CO2 en Europe, le 4 février 2017

J'ai eu la même réaction immédiate !!!! c'est pour moi consternant et incompréhensible de la part Jade Lindgaard. Certes Claude TURMES est représentant des Verts au Parlement mais il n'a pas le monopole de la transition écologique, me semble-t-il !

 

Pour la défense de l'auteure, c'est plus dans le sens que c'est une nouveauté au PS. Quant à Melenchon, il n'est pas le précurseur en écologie politique...loin de là. Aucun des deux n'a le monopole des idées sur cette question

la question de l'énergie dans le programme des Insoumis c'est  ici

et si vous l'avez ratée météo nucléaire par la Parisienne Libérée

Ah, c'est parfois difficile lorsqu'il ne reste que l'idéologie pour expliquer les choses. Il y a une expression, "..........tirer par les cheveux"

+1 Et comme je suis carrément bougon, je m'étonne que ce "chapeau" ne mentionne pas les affligeants renoncements qu'implique l'accord Hamon-Jadot : prolongation de certains réacteurs au-delà de 40 ans ou mise en service de l'EPR. Merci pour la couleuvre, amis "écologistes".

Surtout que la "ligne gauche" du PS est connue pour avoir de beaux discours ronflants, et de se coucher au moment de prendre des décisions (à chaque vote important mais pas seulement).

Dans un article où il n'est nullement question de Benoit Hamon ou de Jean-Luc Mélenchon, votre sectarisme obsessionnelle relève à mon avis du cas clinique. Vous devriez allez consulter, cela se soigne. Surpris

Il faut en terminer avec le nucléaire... et passer sérieusement aux renouvelables... 

Excellente idée. Mais il faudra convaincre les riverains d'accepter les nouvelles installations, quelle qu'elles soient, et là, c'est pas gagné ! Même les pêcheurs rouspètent contre les éoliennes au large...

Bien sûr ! Il n'y a aucune concertation réelle avec les populations concernées. Les promoteurs - souvent liés et soutenus par de grands groupes (Engie ou EDF) - passent en force. Et les instances communales et départementales ont de moins en moins les moyens légaux de peser sur les décisions. Alors autonomie des projets énergétiques citoyens d'accord : on en est très loin en France où l'implantation des éoliennes industrielles se fait de manière sauvage, souvent dans des parcs naturels régionaux théoriquement protégés, rarement pour les besoins de la population locale. Si les pouvoirs publics (et les candidats aux présidentielles ou aux législatives) veulent être convaincants ils doivent être clairs sur les modalités du débat démocratique au niveau local, et sur la place des intérêts privés. Et surtout - rêvons un peu - aborder de front la question de la décroissance : sans un effort majeur d'économies d'énergie, et sans modification profonde de nos habitudes de consommation il n'y aura pas de transition énergétique.

Pour l'éolien, la candidate du FN a bien compris qu'elle pouvait surfer sur les esprits chagrins qui hurlent après les éoliennes: Dans son programme, elle propose un moratoire sur l'éolien, sans vraiment expliquer pourquoi.

ARGENT - L’Etat propose d’aider EDF à hauteur de 100 millions euros... alors que l’électricien espérait de 2 à 3 milliards. Surpris

Déjà en pleine période de doute, EDF doit faire face à une incertitude de plus : le montant que l’Etat lui versera pour l’aider à démanteler les centrales nucléaires en fin de vie. Alors que l’électricien espérait un coup de pouce qui se chiffre en milliards d’euros pour la seule centrale de Fessenheim, l’Etat vient de faire une première proposition bien plus modeste : entre 80 et 100 millions d’euros. La partie de poker menteur ne fait que commencer.

Surpris

 

Nous sommes le 2e pays du monde pour la longueur de littoral ... 

Curieux qu'on n'envisage pas d'utiliser la force de la mer (marée, houle etc ...) pour produire de l'électricité ... 

Par exemple dans les nombreuses îles françaises ... 

 

 

Elle mange à tous les râteliers pour choper des voix, comme $ark0 en 2007, le racisme et le simplisme en plus.

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.
Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

C'est parce que la centrale n'est pas en fin de vie, que l'ASN n'y a rien trouvé à redire au sujet de son état. Les milliards correspondent à la perte d'exploitation d'années de production à venir. Comme c'est une décision purement bassement politique (le 1% de voix peuvent faire la différence à la présidentielle), il est normal que l'état compense le gâchis économique qu'il prétend imposer. Et il y aura aussi les pertes d'emplois importantes dans le coin à compenser : 100 millions n'étaient qu'un gros foutage de gueule, Royal hélas dit trop n'importe quoi (ma candidate de 2007, je suis bien déçu).

"la décroissance : sans un effort majeur d'économies d'énergie" etc DB. Décroissance de la population aussi alors : paramètre capital jamais mentionné par les intervenants.

"La perte d'exploitation d'années à venir" ... raisonnement à court terme ne prenant pas en compte la dangerosité, la pollution et les êtres humains. 

Fermer Fessenheim est une décision politique ! Bravo !!! Le politique reprendrait sa place et ne se laisserait plus dicter les lois par l'économique ? Je n'ose y croire... 

Le gâchis économique c'est quand il y aura une catastrophe nucléaire et qu'une immense région de France sera gelée comme autour de Three Miles Island, de Tchernobyl, de Fukushima ... 

Personnellement, je fermerai Fessenheim SANS AUCUNE INDEMNITE ! Ils ont suffisamment fait de bénéfices depuis plus de 30 ans . 

 

 

Je suis toujours étonnée que peu de riverains aient protesté contre l'installations de centrales nucléaires près de chez eux alors qu'il y a tant de protestations contre les éoliennes. Pourtant, le danger n'est pas comparable, quant à l'esthétique ?...

Tout le monde est d'accord pour faire des économies, à condition que ça ne change rien à ses propres habitudes, et tout le monde accepte volontiers que soient installés même des champs géants d'éoliennes, à condition que ce soit chez les autres.

Mais quand on est concerné directement, y a plus personne d'accord.

En effet, il y a une multitude d'alternatives au nucléaire et notre pays possède les cerveaux et les ressources techniques et humaines nécessaires, mais si l'Etat n'impose rien, rien ne se fera.

"pas en compte la dangerosité, la pollution et les êtres humains."

Quelle pollution ? Les êtres humains, vous les préférez clochards ? Quand à la dangerosité, il peut arriver plein de chose à un homme, vous pensez irradiation, il peut s'ébouillanter en se faisant une friture, traverser la rue et se retrouver en fauteuil roulant, etc. les gens ont la trouille de ce qu'ils ne comprennent pas, ou peut-être plutôt de ce à quoi on leur dit d'avoir peur. Une fois que suffisamment auront la trouille, à l'actionnariat privé des éoliennes et solaire le bon gros pognon par brouettes entières ! Le vrai but de tout ce cirque ?

Ne pas oublier que EDF donne des millards d'euros au budget de l'état C'est de là que vient sa dette : maintien de tarifs bas par rapport à nos voisins + siphonnage de la caisse. Une fois l'énergie du supposé renouvelable (renseignez vous sur les minerais indispensables) privatisée et donc les bénefs aussi (merci les milliards de subventions), attendez vous à devoir les payer vous même en impôts.

Il ne vous ont pas attendu ,, article de 2011 qui parle de decennies de recherches sur le sujet.

https://www.industrie-techno.com/quand-la-mer-turbine.21055

 

Et plus récent..

http://www.20minutes.fr/lyon/2022239-20170301-ain-premiere-ferme-hydrolienne-fluviale-monde-verra-jour-france

Ca a été envisagé mais c'est déjà fini : http://www.usinenouvelle.com/article/general-electric-arreterait-de-construire-des-hydroliennes.N484794

A voir pourquoi... Probablement que les rendements n'étaient pas au rendez-vous.

Il a raison, fermer Fessenheim est une décision politique et stupide. Il y a probablement des centrales plus récentes mais en moins bon état qu'il aurait mieux valu fermer avant...

Les pêcheurs... éviter toute généralisations hative quelque soit la catégorie invoquée, bien souvent les vieux cons ont été de jeunes cons, chacun a assez naturellement une part conservatrice chez lui pour défendre ses biens ou un mode de vie, ett il y a près de 67 millions d'individus tous différents en France.

Certaines catégories professionnelles sont plus conservatrices que d'autres, pour différentes raisons. Je suppose que la catégorie "les pêcheurs" que je connais très mal ont les même types de problèmes et de comportements que les paysans. Mais si on prend les paysans j'ai l'impression que ça bouge pas mal en ce moment, le "bio" et le "raisonné" reviennent en force, quand je prends le train je vois à nouveau les vaches qui avaient quasiment disparues des champs quelques années en arrière.

Je pense que si on donnait les moyens aux gens, et ça commence à l'école, pour "apprendre à apprendre", avoir l'esprit critique, penser "intérêt collectif" et "long terme", plutôt que de tout faire pour les conserver dans un système compétitif avec un esprit formaté dans des visions à très court terme, ça les aideraient beaucoup à faire des choix intelligents.

Bien entendu "intérêt général" et "long terme" sont des notions totalement et viscéralement incompatible avec une société ultra-libérale ou même simplement fortement capitaliste (ce qui n'est pas du tout la même chose, ça serait comme confondre Al Capone et Ford, Ford a exploité beaucoup de monde mais pour construire quelque chose, les autres ne font que se servir et pirater l'existant sans même rien construire).

 

Parce que le lobbying est fait par les mêmes... et les gens se laissent enfumer, et le cerveau n'anticipe pas si naturellement que ça à long terme et n'apréhende pas la vraie signification des chiffres surtout quand ils sont pipotés. Tout ça passe par des procédures intellectuelles complexes qui ne font pas toujours le poids faces aux avantages financiers des collectivités locales qui ressemble fort à de la corruption "légale". Si au lieu de faire du contre-lobbying déguisé on faisait du lobbying avec la puissance financière et politique du nucléaire (à l'origine militaire ce qui explique bien des tares), les éloliennes serait partout présentes avec peu d'opposition ainsi que toutes les autres formes d'énergies renouvelables, de manière proches des études de "Négawatt" et de "l'ADEME".

Voilà un étonnement étonnant. Peut-être parce qu'il est plus facile de vivre près d'une centrale, que près d'éoliennes, une fois l'idéologie mise de côté. Oui, il est concevable que des riverains préfèrent le risque nucléaire éléatoire, contre la gêne certaine de l'éolien proche.

Ce qui devrait nous interroger, c'est ce formidable silence des écologistes, lorsqu'il s'agit de la vraie vie des riverains. Est-ce que la réponse ne serait pas qu'il ont déjà condamné le milieu rural, et son mode de vie jugé écologiquement dispendieux ?

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

A mon avis les grands groupes ont parfaitement vu venir l'énergie "douce" mais ils ont tout fait pour lutter contre, dans la logique du profit à court terme. Désinformation, achat et gel de brevets etc ... 

 

Comme les saoudiens depuis des décennies...

Les saoudiens sont les hommes de paille d'occidentaux. 

 

Les Saoudiens seraient bien étonnés d'entendre votre ( vieux ) slogan. Figurez-vous que c'est eux qui nous achètent, et pas le contraire...

Chili : l'énergie solaire est si abondante qu'elle est gratuite !

On croit rêver... mais c'est une réalité ! Les fermes solaires du nord du Chili produisent trop d'électricité pour la demande locale. Du coup... Cadeau.

Par

 Axel Leclercq

 -

8 juin 2016

DOSSIER Ce sujet fait partie de notre Dossier Energie Renouvelable.

Ces dernières années, le Chili a tellement investi sur les énergies renouvelables… que l’électricité est devenue gratuite ! Une situation ubuesque et inattendue qui, on s’en doute, ravit les habitants !

En quelques mois, 29 fermes solaires ont ouvert leurs portes au nord du Chili. Et, apparemment, elles sont toutes très performantes : la production excède largement la demande locale ! Résultat ? Un prix de vente qui s’écroule. Voilà 118 jours que l’électricité est même carrément gratuite au nord du pays !

http://positivr.fr/chili-energie-solaire-gratuite/

Trump ne va pas supporter ces punks !! De l'énergie gratuite sans pétrole !!! Attention à eux ;-)

Oui mais si il envoie quelques petits drones résoudre le problème, il a un risque de faire un précédent et des émules sur d'autres types de problèmes moins dans ses intérêts. Et surveiller toutes les installations, pipelines, cuves etc. contre les drônes même moins performants que ceux de la NSA...

Vous allez poster ce message sur tous les articles liés à l'énergie ? Vous n'avez même pas lu l'article en entier et j'attend toujours vos réponses sur s'il y a des coupures ou non... De même la prod n'est pas réliée au réseau national. Si on ne veut pas que ces panneaux servent à rien, il faut forcer les gens à consommer en rendant l'énergie gratuite... comme ça arrive parfois en Europe !

L'Islande ou le laboratoire des énergies renouvelables

Alors qu'en Europe les débats sur l'approvisionnement énergétique s'intensifient, l'Islande apparaît comme un pays précurseur avec plus de 70 % de sa consommation d'énergie provenant de ses ressources énergétiques hydroélectriques et géothermiques.

https://www.actu-environnement.com/ae/news/islande_energie_renouvelable_geothermie_3245.php4

Encourageant mais pays microscopique : 340000 habitants, pas tellement comparable avec notre situation.

l'université de Stanford a fait une évaluation que l'on peut lire dans Sciences et Avenir ici

  • " Cette transition créera près de 700 000 emplois en 40 ans. Le pays économisera 200 milliards d’euros en frais de santé provoqués par la pollution de l’air avec près de 20000 morts évités chaque année. Quant au prix du kilowatt/heure, il sera à peine plus élevé (10,1 centimes) que si aucune transition n’a lieu (9,7 centimes). Là encore, le calcul est similaire à celui de l’Ademe.
  • Un tel scénario 100% énergies renouvelables parait donc réaliste. Il dépend cependant d’un paramètre que les chercheurs de Stanford ne maîtrisent pas: la volonté politique."

la faisabilité du programme Insoumis qui s'appuie sur Negawatt est donc confirmé par les "Mélenchonistes" de Standford ! 

L'Islande vit en véritable démocratie depuis le 12e siècle et le peuple a des moyens que les Français sont loin d'avoir. 

Pourquoi croyez vous que nos oligarques  veulent détruire les communes, les départements ? 

Pourquoi croyez vous qu'ils veulent que le pouvoir soit centré à Bruxelles pour servir 500 millions d'habitants ? 

Parce qu'en augmentant les zones d'influence, ils espèrent désarmer complètement les populations. 

Ceci dit : 

Lorsque la France a fait la Révolution et institué la République, les monarchistes lui ont servi le même argument : la République ça marche dans une ville (Venise, Florence) mais ça ne peut pas marcher dans un grand pays ... Ben si ! Ca marche ... 

 

Oui - il faut que le POLITIQUE reprenne la main sur l'ECONOMIQUE !!!

Sinon on va vers de grandes catastrophes ... C'est déjà commencé ! 

Le profit à court terme n'est pas un moteur raisonnable de gestion des populations et des pays. 

On peut aussi citer la Suisse mais ça n'avance à rien de dire ça. A à moment il faut comparer ce qui est comparable et au final au jeu du renouvelable le comparable c'est l'Allemagne et ses 50% d'électricité provenant du Charbon...

Ne pas oublier que l'ADEME a fait aussi des études assez crédibles et très favorables aux énergies renouvelables. Mais l'ADEME n'a pas beaucoup plus de moyens de convaincre notre gouvernement ploutcratique que les mélenchonistes de Standford

Clairement, le scénario Negawatt 2017 est un peu léger sur l'aspect stockage d'énergie. Le power to gas proné a un rendement très mauvais… Il y a t'il moyen d'avoir l'étude complète et pas simplement le résumé?

LA PAILLE, UN ISOLANT EXCEPTIONNEL , LOCAL, RENOUVELABLE et NON POLUANT 

http://www.lamaisondurable.com/isolation-un-fort-enjeu-e.html

http://france3-regions.francetvinfo.fr/nouvelle-aquitaine/pyrenees-atlantiques/bearn/la-paille-un-isolant-haute-performance-777581.html

etc ... 

 

*Très tassée, la paille ne brûle pas. 

 

 

 

Oui.

En isère il y a des maisons construites en terre (on ne peut plus locale) et qui ont parfois plusieurs siècles. La terre sans être de la paille ça isole quand même mieux que l'horreur-parpaing que des fieffés menteurs qualifient de "construction traditionnelle" à l'instar du "café grand mère tradition" qui a tout d'un infect café industriel bas de game et n'est surement pas traditionnel, pas plus qu'il n'a un rapport avec une quelconque grand-mère.

reponse à la parigotte

L'Islande est un cas particulier,pays installé sur un point chaud,il peut même se permettre le luxe de stoker électricité sous forme d'aluminium!Pour être un peu sérieux aucun pays européen n'a démontré qu'il était possible de remplacer une production de base(thermique,nucléaire...)par des Enr intermittentes,non pilotables.L’Allemagne a tjrs  plus de 40%de prod avec du charbon et lignite (tjrs le double de dégagement de GES que la France);le Danemark,lui est adossé à des pays à fort potentiel de stockage hydraulique ( Norvege,Suede ),il en profite mais à prix d'or!!

Oui je sais mais je voulais indiquer que certains pays (n'appartenant pas à l'UE comme par hasard) ont fait des choix dans un souci primordial de RESPECT DE LA NATURE. (et donc de l'Humain) 

Ce qui n'est pas notre cas ... 

 

reponse à la parigotte

L'Islande est un cas particulier,pays installé sur un point chaud,il peut même se permettre le luxe de stoker électricité sous forme d'aluminium!Pour être un peu sérieux aucun pays européen n'a démontré qu'il était possible de remplacer une production de base(thermique,nucléaire...)par des Enr intermittentes,non pilotables.L’Allemagne a tjrs  plus de 40%de prod avec du charbon et lignite (tjrs le double de dégagement de GES que la France);le Danemark,lui est adossé à des pays à fort potentiel de stockage hydraulique ( Norvege,Suede ),il en profite mais à prix d'or!!

  • Nouveau
  • 28/02/2017 17:07
  • Par

La révolution est a venir par l'autoconsommation.

Jusqu'a present il etait tres facile de limiter le photovoltaique, car celui ci dependait de tarifs de rachats avantageux mais limité par les quotas d'installation décidé au sommet de l'état. L'état (et derriere EDF) avait la main pour limiter les installations ne pas "destabiliser le reseau electrique (sic)". Aujourdh'ui et plus encore demain, n'importe quel consommateur aura le choix entre acheter des electrons a un fournisseur centralisé (EDF) ou inverstir (a credit peut etre) pour produire soit meme son electricité a un cout moyen inferieur a celui d'edf. De nombreux acteurs s'equipent (4 centre commerciaux leclerc recemment) et le mouvement ne fait que commencer. S'y ajoute les excellents investissements a faire sur l'efficacité energétique (par exemple remplacer des tubes fluo par des tubes led procure un rendement financier superieur a 20 ou 30% annuellement !!!)

Alpha

Il faudra en finir avec le chauffage électrique, encore une exception française, interdit dans certains pays, il continue d'être encouragé. Une abération qui continue de justifier la part du nucléaire en France. Souvenez vous il y a quelques mois l'arrêt technique d'un certain nombre de centrales faisait planer le risque de ne pas pouvoir se chauffer cet hiver... Le message ç'est : vous voyez bien qu'on ne peut pas se passer du nucléaire "Dormez au chaud brave gens" on s'occupe de tout.

Et avec 12 réacteurs  a l'arret, une vague de froid intense... .Que s'est il passé ? RIEN, NADA

Et donc on peut se passer de 12 reacteurs nucléaires. Preuve en a ete faite.

 

On peut s'en passer tant que les centrales à charbons allemandes nous fournissent du courant ;) La vague de froid est passée avec bien moins de réacteurs à l'arrêt que ce que vous disez 4-5 à tout casser.

Claude Bourguignon - garder le lien avec la terre

Les techniques modernes d'agriculture détruisent la terre (en tant que matériau) - or la terre fabrique l'atmosphère et le climat ... 

Si tous les agriculteurs du monde arrêtaient de labourer en profondeur (comme on le fait actuellement) on pourrait réduire l'effet de serre de 40 % ... 

 

Claude Bourguignon (et son épouse Lydia ) ingénieur agronome ancien collaborateur de l'INRA (institut national de la recherche agronomique) . Ancien, parcequ'il y a une trentaine d'années il n'était pas bien vu de dénoncer la mort des sol. Il est vrai que depuis quelques années devant le désastre des terres agricoles l'INRA à changé son fusil d'épaule et subit un peu moins la pression du lobby de l'agrobuisness. Un grand merci aux Bourguignons.

À mettre en relation avec l'article du monde, "le lent déclin du capitalisme français", mélange d'énarchie, de corruption, d"incompétence, de cupidité et d'arrogante stupidité. Les seuls "visionnaires" de ce pays ne sont plus que les messiers, les mincs, les bollorés, les pinaults, les tapies, les lagardères, les montebourgs, les macrons et leur milice à la cazeneuve. Ne parlons pas de l'état catastrophique du climat dans les goulags du medef et de la médiocrité consternante de son "management": le poisson pourrit par la tête.

Pourquoi les riverains des centrales ne mouftent pas ? La corruption des élus par EDF baillonne tout le monde, c'est une mono-industrie qui donne du boulot en évitant aux "décideurs" de ...décider autre chose comme développement et puis, pas, "faut bien mourir d'quéqu'chose !"( entendu texto et souvent lors de tractages antinuc sur Dieppe) ; on ajoute les salles de sports taille olympique, les associations caritatives qui empochent l'enveloppe EDF et ça fait de la pub gratos dans le canard du coin : ça lessive, à force ! Et le parc éolien en mer qui ne se verra que les quelques jours de super-visibilité et qui servira de nurserie aux poissons puisque pas intérêt à aller chaluter dedans si on est gros et prédateur, ça pourrait être pas mal (même si c'est du multinational : forcé, les Français n'ont pas la compétence de le construire ) ; mais EDF arrose en douce les riverains anti, et les pêcheurs veulent des compensations pharaoniques, alors on pousse les enchères et on chipote sur les zones de pêche. Mais pas grave, on rafistole à Paluel, on dézingue le réacteur 2 en faisant tomber dessus un générateur de vapeur de 450 tonnes, on tord la loi pour repousser les dates limites de l'arrêt de la tranche : l'Etat dans l'Etat, c'est ça !

Ces débats sont intéressants mais manque de réalisme et de technique. Tout d'abord la technique: - l'électricité n'est pas une énergie comme les autres, - elle ne se stocke pas (si mais à petite échelle sur l'hydraulique et déjà saturé en france) - plus la distance entre la production et la consommation est importante plus les pertes en lignes sont importantes, autrement dit du gaspillage. .. - et enfin, sur le réseau est en surcharge il disjoncté, si il est en sous charge il se met en sécurité. Principe physique de l'électricité. Pour le réalisme, pensez vous que le mixte énergétique en place est là par Hasard? Certes les % par type de production sont modulaires, mais les différents types sont complémentaires et assurent aux citoyens une alimentation continu. Comment expliquer au 21ème siècle, que le congélateur n'est plus un moyen fiable de conservation de la nourriture ; que les nouvelles technologies ne sont pas indispensable car il faudra s'en passer quand l'électricité produite n'est pas Suffisante? et que l'électricité n'est pas une énergie vitale.... Pour terminer, la transition est indispensable pour transmettre une planète encore viable à nos enfants, mais doit se faire intelligemment. Comment laisser une énergie vitale dans les mains des sphères privées ? Seul un pouvoir publique conscient des enjeux et pragmatique sur la transition peut donner une ligne de conduite. Et laissant les fanatiques, d'un côté comme de l'autre, en dehors des débats. Des solutions existent, le mixte énergétique est indispensable, l'électricité est vitale, et la planete on en a Qu'une!
Soyons précis. .. L electricite se stocke. .. plus de 5gw en France en 8ntraday, en hebdo etc... par l usage des step (grand maison bissorte etc). Cela est nécessaire pour le nucléaire qui pose un gros pb car il ne peut pas s'adapter à la demande. L hydraulique permet en quelques minute d ajuster le besoin ( entre 0 et et 13gw). Les impôrts export permettent également d assurer l équilibre global. Et pour prendre l exemple du congélateur ou des ballons d eau chaude ce sont tout à fait des équipements qui stockent de l electticite sous forme de leur besoin final ! Et qu on peut tout à fait arrêter plusieurs heures pour lisser la consommation. Et comme le précise l'article la consommation stagne voire baisse du fait de politiques européennes particulierement efficaces.

Le nucléaire peut s'adapter à la demande et le stockage est pour le moment trop ridicule si demain on veut pouvoir avoir du 100 % renouvelable et de l'electricité à tout moment.

PLutot d'accord avec Gwenael. Contrairement à ceux qui annoncent la fin d'EDF, c'est clairement celui qui détient le réseau qui a les cartes en main aujourd'hui car c'est lui qui va décider du développement du stockage d'électricité. En effet, le stockage n'est pas rentable (TURPE, offre/demande qui va s'équilibrer à long terme..) à moins d'être adossé à une centrale de production. Le gestionnaire du réseau a le moyen de financer le stockage via une taxe, le renouvelable a besoin de stockage pour s'imposer donc c'est bien le gestionnaire du réseau qui va décider de la future orientation de la politique énergétique française.

Cet entretien confirme ce que disait le grand économiste des innovations Schumpeter : " ce ne sont pas les maîtres des postes (qui utilisaient des voitures à cheval pour le courrier) qui ont inventé le chemin de fer" (Théorie de l'Evolution Economique).

Autrement dit, les innovations pour les énergies renouvelables ne viendront pas de vieilles entreprises énergétiques type EDF-Nucléarisée ou des pétroliers mondialisés, qui s'y opposeront et seront dépassés (comme les diligences Wells Fargo furent dépassées par les sociétés de chemin de fer aux USA).

Elles viendront de nouveaux entrepreneurs qui combineront autrement les facteurs de production,  la nature et le travail humain, pour fabriquer des énergies renouvelables et économiser l'énergie. Et en plus cela créera plus d'emplois que cela n'en supprimera...

 

Une nouvelle source d'énergie est en cours de développement un peu partout dans le monde, mais sans le soutien des pouvoirs publics, sauf peut être au Japon, en Chine et dans une moinde mesure aux Etats-Unis. Il s'agit de la Fusion Froide, qui a été découverte en 1989 par Stanley Pons et Martin Fleischmann. 

Cette nouvelle science, non reconnue par la communauté scientifique est pleine d'espoir. La partie scientifique a été démontrée de nombresues fois par différents laboratoires avec des techniques différentes. Le défi aujourd'hui est de passer de la science à la technologie. Le chemin est difficile, surtout à cause du manque de moyens pour y arriver.

La Fusion Froide sera une énergie décentralisée, accessible à tous les pays. Malgré les difficultés, ce n'est qu'une question de temps avant qu'elle arrive à maturité.

 

Merci à vous docteur BIBERIAN de porter cette parole que l'on entend que si peu en France qui n'est jamais cité dans les recherches sur les LENR (Fusion Froide).

J'allais en parler dans les commentaires pour que les gens puissent se faire leur propre opinion avec les informations sur la toile, quelques liens sur ces recherches :

Un Raport présenté au Congrès US par le Ministre de la Défense US :

https://www.congress.gov/114/crpt/hrpt537/CRPT-114hrpt537.pdf

une traduction du paragraphe du rapport :

"Réunion d'information sur les réactions nucléaires à basse énergie (LENR) Le comité est au courant des récents développements positifs dans le développement de réactions nucléaires à faible énergie (LENR), qui produisent des énergies renouvelables ultra-propres et à faible coût qui ont de fortes implications pour la sécurité nationale. Par exemple, selon la Defense Intelligence Agency (DIA), si LENR fonctionne, ce sera une «technologie perturbatrice qui pourrait révolutionner la production et le stockage de l'énergie». Le comité est également au courant des résultats de l'Agence de recherches avancées pour la défense (DARPA) Que d'autres pays, dont la Chine et l'Inde, vont de l'avant avec des programmes LENR et que le Japon a effectivement créé son propre fonds d'investissement pour promouvoir cette technologie. DIA a également évalué que le Japon et l'Italie sont des chefs de file sur le terrain et que la Russie, la Chine, Israël et l'Inde consacrent maintenant des ressources importantes au développement de LENR.

Pour mieux comprendre les implications pour la sécurité nationale de ces développements, le comité demande au secrétaire de la Défense de fournir un exposé sur l'utilité militaire des avancées récentes de la base industrielle américaine LENR au Comité des services armés de la Chambre avant le 22 septembre 2016. L'état actuel de la recherche aux États-Unis, la comparaison avec les travaux effectués à l'échelle internationale et l'évaluation du type d'applications militaires où cette technologie pourrait être utile."

Bien comprendre que c'est pas parce que la France ne met pas de moyen dans cette recherche que la réalité physique et les constations de production d'énergie non explicable par la chimie n'existe pas :-/

Etat des recherches mondiales sur le sujet : http://lenr-canr.org/

Bonne lecture aux curieux qui aime la science pour ce qu'elle est vraiment la remise en question sur nos certitudes validées par l'expérience concrète.

Adichatz ;-)

Stephane

Quand on développe une nouvelle technologie, on cherche à la protéger en déposant un brevet à l'OEB (office européen des brevet). L'OEB n'a jamais validé de brevet sur la fusion froide.

En revanche l'OEB a validé sans restriction le brevet PCT sur les STE . Ce brevet doit être profondément modifié pour permettre de dégager un rendement énergétique supérieur à 1500%. Ce n'est pas aussi fumeux que la fusion froide et on peut savoir réellement ce qu'il se passe, car contrairement à tous les procédés de production d'électricité, il ne s'inscrit pas dans un processus de transformation d'une énergie dans une autre.

En réalité il y a beaucoup de brevets sur la fusion froide. Un des derniers a été déposé par Airbus. Un des premiers a été déposé par Francis Forrat en 1989, un ancien ingénieur du CEA de Cadarache, maintenant à la retraite, sur une technologie que je développe et qui donne d'exellents résultats.

Si vos STE sont bien plus fumeux que la fusion froide...

Les derniers intervenants devraient revoir quelques cours de physique de lycée avant d’écrire des énormités(fusion froide...)à signaler que la majorité des centrales nucléaire fonctionnent en variation de charge!!

Et rappelons que si la sécurité des réacteurs nucléaire est si peu satisfaisante, c'est parce que le militaire a poussé une technologie peu sûre, tandis que d'autres technologies non sujettes à emballement étaient connues.

Bonjour,

Je ne sais pas de quel cours de physique vous parlez. La fusion froide est une réaction nucléaire exothermique catalysée par un mécanisme encore inconnu. Nous avons fait des centaines d'expériences qui montrent la réalité expérimentale du phénomène. En science, l'expérience prime sur la théorie, et si une théorie ne peut pas expliquer un phénomène, il faut en trouver une autre. C'est ainsi depuis Galilée.

c'est publié où ?

C'est publié dans divers journaux:

Fusion Technology: au début de la découverte
Physics letters A: aussi au début
Europhysics Letters depuis plusieurs années, et maintenant encore
Japanese Journal of Applied Physics
etc...

Depuis dix ans, le Journal of Condensed Matter Nuclear Science, spécialisé dans la fusion froide a déjà publié plus de 350 articles sur le sujet.

Pour avoir une liste exhaustive des aricles sur la fusion froide voir:

lenr.org et iscmns.org

 

Une revue éditée par vous même où vous publiez vos propres articles, cela n'est pas très engageant. Si vos résultats sont si clairs, parfaitement reproductibles et incontestables, pourquoi ne les publiez vous pas dans une des grandes revues internationales de physique?

Les "grands groupes" comme toute "institution" ont pour principale tâche de défendre leur position assise et sont donc extrêmement conservateurs et préfèrent couler avec le navire que de se réformer. Pourquoi l'énergie échapperaient à la règle ?

Souvenez vous des débats délirants qui ont accouché d'un "machin" aussi coûteux que débile que la Hadopi à propos de la défense de l'industrie obsolète du disque, industrie qui  a pourtant fait partie en son temps de ceux qui bousculaient les valeurs établies.

Hadopi pour qui télécharger est plus grave que la pédophilie, la taxe carbone et la Cop21 financés par les pires pollueurs de la planète, l'espionnage généralisé et la guerre extérieure et le terrorisme comme outil de domination et de "maintient de l'ordre" plutôt que d'admettre l'impasse d'un système financier et politique, voilà les délires institutionnels imposés au monde par des groupes devenus trop puissants pour être réformables ; quitte à couler avec le navire, ce qui va arriver très bientôt et définitivement avec la fin de l'humanité, si on maintient le cap et si l'on en croit l'évolution du climat et l'extinction massive des espèces vivante à laquelle on assiste depuis 40 ans.

 

Sans même parler des 4 réacteurs de Fukushima Daïchi qui sont en train de polluer à eux tout seuls la totalité du pacifique, le plus grand océan de notre planète recouverte au 2/3 de mer, avec des éléments qui peuvent pour certains être toxiques durant des millions d'années ! En sachant qu'il y a des centaines de centrales nucléaires par le monde ! Que va-t-on faire à cette échelle de temps, à peine concevable à l'échelle d'une vie humaine, de toute cette merde qui ne devrait pas exister et dont il n'existe aucun moyen actuellement connu et même imaginable pour les éliminer ! Même par enfouissement, il y a un gros précédent en Allemagne ou on nous a promis juré craché que la mine de sel était LA solution et qui a démontré que c'était un désastre. « on s'est trompé, mais juré craché la prochaine fois sera la bonne » ... tout ça pour 40 ans d'énergie, peut être 60 en prenant encore plus de risques.

 

Les puissants s'en foutent, "je serais mort, après moi le déluge, mes propres enfants se démerderont je les hait aussi".

réponse à j dautzenberg

délire de l'ignorance et pathologie de l'obscurantisme!!!

réponse à j dautzenberg

délire de l'ignorance et pathologie de l'obscurantisme!!!

"Je voudrais revenir sur les différentes formes de production d’électricité afin que tout soit
bien clair. L’utilisation d’énergies fossiles pour produire de l’électricité repose sur les règles de la thermodynamique et s’inscrit dans un processus qui va de la production de chaleur à la production d’électricité. D’après la loi de Carnot et le principe de conservation de l’énergie, il ne peut y avoir de rendement supérieur à un.
Il en va tout autrement pour les énergies renouvelables, car au début de la chaîne il y a
une énergie gratuite, fournie par la nature. Le problème vient de la captation de cette énergie. Rien ne sert de dire : “le soleil nous envoie 100 fois plus d’énergie que nous en avons besoin” si on ne peut capter cette énergie. De même lorsque JL Mélenchon dit : “l’énergie de la mer peut couvrir largement tous nos besoins énergétiques” sauf que les hydroliennes, qui doivent obligatoirement être fixées aux fonds marins pour résister à la pression, ne couvriront jamais plus qu’une portion microscopique des courants marins. Il en va de même pour les éoliennes qui ne pourront récupérer qu’une infime partie de l’énergie cinétique du vent.Dans l’énergie hydroélectrique, en revanche, toute l’énergie de la chute d’eau est utilisée pour produire de l’électricité, c’est de très loin la plus rentable."
Ceci se sont de règles fondamentales de la production d'électricité, Jane les ignore et l'auteur du bouquin semble les ignorer aussi. Ces propos sont de moi, je n'écris pas de bouquin ni suis journaliste patenté de l'écologie sur Médiapart.

Non, ceci sont vos règles fondamentales de la production d'électricité... et manifestement vous n'y comprenez pas grand chose :/

  • Nouveau
  • 07/03/2017 02:47
  • Par

Amusant cet article qui commence par prévoir la fin des grosses entreprises dans la production de l'énergie pour terminer en nous vantant l'éolien off shore. Comme si d'ériger et d'exploiter des installations presque aussi hautes que la tour Eiffel sur des plateformes artificielles en mer allait se faire par le plombier et le maçon du coin. En réalité les techniques nécessaires pour cela sont les mêmes que pour la construction des plateformes pétrolières et c'est épouvantablement complexe et coûteux. 

Le grand problème de cet article comme la plupart au sujet de l'électricité voltaïque et éolienne est qu'il passe sous silence le problème de l'intermittence de ces sources et du stockage de l'énergie. Que fait-on la nuit en situation anticyclonique sans vent sur la plus grande partie du continent européen? La seule technologie actuellement disponible pour stocker l'énergie et en disposer facilement est de pomper l'eau dans les barrages de montagne pour la turbiner quand on en a besoin. Les allemands payent actuellement les suisses pour ce service et les danois utilisent eux les barrages norvégiens. Un tel système plafonne à 8% de la consommation allemande. Au delà, il faut trouver d'autres solutions pendant que les panneaux voltaiques ne produisent pas et que les éoliennes ne tournent pas et si ce n'est pas le nucléaire, ce sont les centrales à gaz ou à charbon. Il y a d'autres technologies actuellement expérimentées mais aucune n'a prouvé qu'elle pourrait passer un jour au stade industriel et on ne peut pas construire un plan énergétique là-dessus. 

Il faut absolument investir dans la production renouvelable de l'énergie et diminuer la consommation par l'amélioration de l'habitat mais faire croire qu'on pourra rapidement se passer des autres formes de production se situe quelque part entre le conte de fées et l'escroquerie.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale

Cet entretien a été réalisé mercredi 22 février pendant environ une heure au téléphone. Claude Turmes a relu et légèrement modifié ses propos, pour y ajouter quelques éléments de précision sur l’économie des renouvelables.