Nissan, pris de court, risque d'être marginalisé par Renault-FCA

Par
Nissan a appris l'existence de contacts entre Renault et Fiat Chrysler Automobiles (FCA) quelques jours seulement avant leur officialisation, ont dit quatre sources à Reuters, ce qui a fait naître chez le constructeur japonais la crainte d'une marginalisation dans l'alliance qu'il forme depuis 20 ans avec le groupe français.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

TOKYO/PEKIN (Reuters) - Nissan a appris l'existence de contacts entre Renault et Fiat Chrysler Automobiles (FCA) quelques jours seulement avant leur officialisation, ont dit quatre sources à Reuters, ce qui a fait naître chez le constructeur japonais la crainte d'une marginalisation dans l'alliance qu'il forme depuis 20 ans avec le groupe français.