Vers les 5 millions de chômeurs

Par
Alors que la France, selon l'OCDE, est retombée en récession, le chômage atteint un niveau sans précédent depuis 1999, avec 4,8 millions de chômeurs toutes catégories confondues. C'est le résultat d'une politique qui, au lieu de lutter contre la spéculation, la nourrit sans cesse, en multipliant des plans d'austérité qui étouffent l'économie, creusent les déficits et créent une misère exponentielle.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C'est une sorte de piège qui se referme sur la France, comme sur nombre de ses voisins. Comme l'Europe se refuse à prendre la moindre mesure contre la spéculation, celle-ci continue de se déchaîner, mettant à genoux les pays les uns après les autres. Et à chaque fois, c'est la même spirale qui s'enclenche : la spéculation renforce le coût du refinancement de la dette ; ce qui gonfle encore la dette elle-même; ce qui conduit à des nouvelles mesures d'austérité ; ce qui fait le lit de la récession et du chômage ; ce qui tarit encore davantage les recettes fiscales et sociales ; ce qui gonfle les déficits et la dette. Et ainsi de suite, jusqu'à la victoire définitive des marchés ; et l'asphyxie du pays auquel ils se sont attaqués...