Les banques britanniques passent les stress tests mais le Brexit menace

Par
Aucune banque britannique n'aura à renforcer ses fonds propres à l'issue des tests de résistance annuels effectués par la Banque d'Angleterre, une première depuis 2014, mais la BoE a aussi mis en garde mardi sur les graves conséquences économiques que pourrait avoir un Brexit sans accord entre Londres et l'Union européenne.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

LONDRES (Reuters) - Aucune banque britannique n'aura à renforcer ses fonds propres à l'issue des tests de résistance annuels effectués par la Banque d'Angleterre, une première depuis 2014, mais la BoE a aussi mis en garde mardi sur les graves conséquences économiques que pourrait avoir un Brexit sans accord entre Londres et l'Union européenne.