Rembourser Pôle emploi, le casse-tête de milliers de chômeurs

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Lorsque Patrice reçoit un courrier de Pôle emploi, début 2018, cela fait déjà un an et demi qu’il n’est plus au chômage. Ce professionnel du paramédical a pourtant l’amère surprise de se voir réclamer 2 200 euros, qu’il doit rembourser à l’institution. Sans justification, le courrier lui explique qu’il a touché trop d’allocations chômage en février et en mars 2014. Presque quatre ans plus tôt. Entre-temps, Patrice a retrouvé un emploi solide et règle ce qu’il doit à Pôle emploi, « un peu la mort dans l’âme ».