Un exemple cauchemardesque: le Japon et la «décennie perdue» des années 1990

Par

Un spectre hante les couloirs des banques centrales et les corridors du pouvoir aux Etats-Unis et en Europe: celui de la trappe à liquidité, dont fut victime le Japon dans les années 1990, après l'éclatement de sa propre bulle spéculative. Un parallèle fascinant et plein d'enseignements.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La crise financière est-elle en train de précipiter d'abord les Etats-Unis et désormais également la zone euro dans une situation de «trappe à liquidité» telle que le Japon l'a connue dans les années 1990? Pour n'avoir pas compris ou voulu comprendre cette mécanique infernale, les autorités japonaises ont prolongé pendant dix années, celles de «la décennie perdue», la stagnation économique du pays. Les responsables politiques et les autorités monétaires sur les deux rives de l'Atlantique n'ont pas l'excuse d'avancer en terrain inconnu. Le parallèle avec le Japon est saisissant. Et les leçons à en tirer sont sans ambiguïté.