L'ex-patron de la sécurité d'Ikea accuse

Par

L'homme qui était chargé d'espionner les salariés veut que son ancien employeur reconnaisse sa responsabilité et ne mette pas « toute cette affaire sur le dos de quelques personnes».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Pour la première fois, le «M. Sécurité» du groupe Ikea France s'exprime publiquement. Jean-François Paris était responsable des questions de sécurité au sein d'Ikea France depuis près de quatorze ans. Il est soupçonné d'être au cœur – voire à l'origine – d'un vaste système d'espionnage dirigé principalement contre le personnel du distributeur de meubles, une affaire largement révélée par Mediapart en février dernier. Dans cette affaire, il reconnaît ses erreurs, mais n'accepte pas de servir de fusible : non seulement la direction connaissait les pratiques incriminées, dit-il en substance, mais elle les a très largement encouragées.