Trois cadres de Lafarge en garde à vue dans le dossier Jalabiya

Par
Trois cadres de Lafarge placés en garde à vue mercredi matin sont interrogés par des enquêteurs de la douane judiciaire sur les conditions dans lesquelles le cimentier a pu poursuivre ses activités en Syrie sous la coupe de l'Etat islamique, ont dit à Reuters des sources proches de l'enquête.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Trois cadres de Lafarge placés en garde à vue mercredi matin sont interrogés par des enquêteurs de la douane judiciaire sur les conditions dans lesquelles le cimentier a pu poursuivre ses activités en Syrie sous la coupe de l'Etat islamique, ont dit à Reuters des sources proches de l'enquête.