«Les classes populaires sont toujours majoritaires en Europe»

Par

Dans un essai publié l'an dernier, trois sociologues français plaident pour penser l’Europe depuis les classes sociales, à l’encontre des discours qui tendent à mettre en concurrence les États comme les travailleurs. Un mouvement social européen est-il possible ? Dernier volet de notre série sur les mouvements anti-précarité à travers le continent.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Pour clore la série que Mediapart consacre aux nouvelles formes de mobilisation contre l’« ubérisation » et la précarité au travail à travers l'Europe, nous avons donné la parole à trois sociologues français. Cédric Hugrée, Étienne Penissat et Alexis Spire ont publié l’an dernier, aux éditions Agone, un essai consacré aux « classes sociales en Europe ». Pour comprendre, entre autres, pourquoi l'avènement de mouvements sociaux européens est si laborieux.