Redressement fiscal pour la filiale française d'Apple

La filiale française du géant de l'informatique qui gère les Apple Stores a dû passer une provision de 12,2 millions d'euros à la suite d'un redressement fiscal notifié par Bercy.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les problèmes d'Apple avec le fisc français se multiplient. Cette fois-ci, ce sont les Apple Stores qui sont dans le collimateur de Bercy. Le fisc leur a notifié un redressement fiscal portant sur les exercices 2012 à 2014. Interrogé, Apple refuse d'indiquer quel en est le montant. Mais, à la suite de ce redressement, la filiale du groupe californien a passé une provision de 12,2 millions d'euros, ce qui permet d'avoir un ordre de grandeur du montant réclamé par le fisc.