Blackstone prêt à investir en Italie malgré la crise politique

Par
Le fonds américain Blackstone reste disposé à faire des affaires en Italie malgré la crise politique dans ce pays de la zone euro, a déclaré mercredi son directeur général adjoint, Jon Gray.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

NEW YORK (Reuters) - Le fonds américain Blackstone reste disposé à faire des affaires en Italie malgré la crise politique dans ce pays de la zone euro, a déclaré mercredi son directeur général adjoint, Jon Gray.

"Bien sûr. Tout dépend du prix", a-t-il dit au cours d'une conférence organisée par Deutsche Bank, en réponse à une question d'un intervenant lui demandant si Blackstone pourrait acheter des actifs italiens à l'heure actuelle.

"Si vous vous souvenez, après le (vote sur le) Brexit, avec notre fonds dans l'immobilier, nous avons acheté pour quelques centaines de millions de livres d'entrepôts. C'était littéralement 10 jours après le (vote sur le) Brexit. Nous avons tendance à nous concentrer davantage sur la valeur à long terme que sur les mouvements de marchés à court terme."

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale