A Paris et à Neuilly, on touche aussi des subventions agricoles

Par
Les noms des bénéficiaires d'une partie des subventions de la Politique agricole commune ont été mis en ligne, mardi 30 septembre, par le ministère français de l'agriculture, conformément à la réglementation européenne. La France a fait de son mieux pour rendre ces données difficilement exploitables. Mais on peut utiliser ce minimum réglementaire pour creuser plus profond. L'aide des lecteurs de Mediapart que cet exercice salutaire intéresserait sera la bienvenue.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le ministère français de l'agriculture a bien mis en ligne mardi 30 septembre les noms des bénéficiaires des subventions de la Politique agricole commune au titre du développement rural (le second pilier de la PAC). Mais il a veillé à respecter cette obligation européenne au strict minimum, de manière à rendre ces données aussi difficiles à exploiter que possible.