Un collectif interpelle le Quai d'Orsay sur Lafarge en Syrie

Par
Un collectif de défense des chrétiens d'Orient, la CHREDO, a demandé à une juge d'instruction chargée du dossier Lafarge de vérifier si le gouvernement français s'était conformé aux directives de l'Onu sur les contacts avec l'Etat islamique (EI) et autres groupes extrémistes islamistes.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Un collectif de défense des chrétiens d'Orient, la CHREDO, a demandé à une juge d'instruction chargée du dossier Lafarge de vérifier si le gouvernement français s'était conformé aux directives de l'Onu sur les contacts avec l'Etat islamique (EI) et autres groupes extrémistes islamistes.