G-20: «L’Europe est trop sûre d’elle-même», met en garde John Monks

Par
La richesse de la zone euro devrait se contracter de 4,1% en 2009, a prévenu mardi 31 mars l'OCDE. Alors que le chômage est en train d'exploser sur le continent, John Monks, patron des syndicats européens, détaille à Mediapart ses attentes à la veille du sommet du G-20, à Londres. Il s'inquiète de l'«auto-suffisance» des dirigeants européens, qui refusent toute nouvelle relance budgétaire et affirme: «L'Europe doit faire beaucoup plus.» Entretien.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

John Monks est secrétaire général de la Confédération européenne des syndicats (CES), qui représente 82 organisations syndicales sur le continent. A 36 heures du G-20 de Londres, il regrette le trop-plein d'«auto-satisfaction» dont fait preuve l'Europe dans sa gestion de la crise, et exhorte le vieux continent à poursuivre la relance budgétaire. Quitte à prendre ses distances, «temporairement», avec les critères de Maastricht.