EDF: L'EPR de Flamanville risque de subir "quelques mois" de retard

Par
L'instruction du dossier des défauts de soudures de l'EPR de Flamanville (Manche) va se poursuivre encore "quelques semaines", a annoncé jeudi EDF, qui prévient d'un possible report du démarrage du réacteur nucléaire de "quelques mois".

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - L'instruction du dossier des défauts de soudures de l'EPR de Flamanville (Manche) va se poursuivre encore "quelques semaines", a annoncé jeudi EDF, qui prévient d'un possible report du démarrage du réacteur nucléaire de "quelques mois".