Propos de sondeurs: chômeurs = fraudeurs

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Une semaine à peine après l’aveu du ministre du travail, François Rebsamen, de l’échec de la lutte contre le chômage, Viavoice qui n’avait pas participé à la danse des sondeurs du début septembre publie le énième sondage sur la diminution des prestations chômage. Une large majorité des sondés se prononce une fois encore pour la baisse des allocations aux chômeurs, les plus riches cette fois (69 %), et toujours pour leur suppression à ceux qui refuseraient trois propositions d’emploi successives (63 %). Un résultat sans surprise, la plupart des sondés (rémunérés, sondage en ligne) n’étant pas concernés par ces mesures. Comme d’habitude, pas le moindre mot sur lesdites propositions d’emploi et leurs refus supposés. Une fois de plus, un institut impose une problématique et pose une question de façon biaisée.