Propos de sondeurs: chômeurs = fraudeurs

Par
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

  • Nouveau
  • 31/10/2014 11:24
  • Par

D'abord des campagnes puantes sur toutes les ondes et ensuite des "sondages" pour controler si tout le monde à bien compris: rien de nouveau dans notre "démocratie"

  • Nouveau
  • 02/11/2014 17:43
  • Par

Plus facile de s'attaquer au chômeurs que au chômage, ça m'étonne pas de ce gouvernement. 

 

les vrais fraudeurs sont protégés par bercy

  • Nouveau
  • 04/11/2014 15:09
  • Par

Selon un sondage réalisé par l'IFOP début mai pour le compte de "Contribuables Associés" (faux-nez du PPL de Claude Reichman), « 58% des Français pensent que les chômeurs pourraient trouver du travail s'ils le voulaient vraiment » ... Ok, ils « pensent que », mais ça veut dire quoi, au juste ?

Pour en avoir le coeur net, je propose aux 580 sondés (ceux qui pensent) une mise à l'épreuve : qu'ils démissionnent illico de leur emploi (ou sinécure) au profit de 580 chômeurs (sur cinq millions, y'aura bien 580 volontaires), qu'ils troquent leur logement actuel contre un qui sied mieux à un demandeur d'emploi, qu'ils jettent leur carnet d'adresses à la poubelle, u'ils aillent s'inscrire à Pôle Emploi ... Et tiens, j'étends ma proposition aux staffs de Contribuales Associés et du PPL, juste pour éprouver la solidité de leurs convictions libérales.

Lorsqu'on souhate supprimer de l'argent à des gens qui les amèneront à la plus grande pauvreté et donc rendre impossible leur facultés de pourvoir trouver un emploi, j'ai plutôt l'impresssion que c'est la haine vicérale des chômeurs qui les pousse à être d'accord avec ce genre de proposition inhumaine.

Cela fait plus de 30 ans que les chaines de télé tout en montrant l'enrichissement des riches s'emprennent aux chômeurs pour expiquer les "char-ge-social-trop-chère-qui plombe-notre-économie"

Certains sont tellements abrutits par les merdias et incultes qu'ils gaubent tout ces diatribes sans broncher

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale