Dossier SNCF: terminus pour le service public

En Allemagne, bons chiffres et mauvaises pratiques de la libéralisation du rail

Europe

Il y a plus de vingt ans, la SNCF allemande s’est transformée en société privée. Les résultats financiers sont solides, les embauches à la hausse et des lignes ont rouvert. Mais le manque d'investissements est criant et des accidents ont terni son image.

22 mars: test grandeur nature pour l’exécutif et les syndicats

France

Le mouvement contre le projet de réforme de la SNCF et pour la sauvegarde du service public s’annonce suivi. Après l’échec des mobilisations contre les ordonnances travail, les syndicats espèrent leur revanche.

SNCF: les syndicats proposent une grève longue et discontinue

Social

À partir du 3 avril, les cheminots devraient être en grève deux jours sur cinq. L’intersyndicale tente de ménager le porte-monnaie de ses troupes, pour durer face au gouvernement, bien décidé à mener au pas de charge la réforme de l’entreprise publique. En interne, les agents de la SNCF devraient être très mobilisés.

La SNCF désarticulée depuis vingt ans au nom de la concurrence

Services publics

L’ouverture à la concurrence est censée résoudre tous les maux de la SNCF. Mais elle a déjà désorganisé le système ferroviaire et mené à l’abandon de tout service public, à commencer par des tarifs lisibles et équitables. La réforme envisagée marque le point d’achèvement de cette désintégration.

SNCF: comment riposter aux ordonnances

France

Alors que le gouvernement vient de rendre public le texte réformant la SNCF, Mediapart a invité sur son plateau chercheur et syndicalistes autour de deux débats : le premier sur le sort réservé au service public ; le second sur les formes que pourraient prendre les mobilisations sociales. 

Ordonnances SNCF: pas un mot sur les vrais sujets

Services publics

En quatre pages et huit articles, qui ne donnent que des têtes de chapitre, le gouvernement se pique de résoudre tous les problèmes de la SNCF. Le texte, dont l'adoption est prévue par ordonnances, se concentre sur l’ouverture à la concurrence et le statut des cheminots, en oubliant tout le reste.

En brandissant leur statut, Macron tend un piège aux cheminots

Services publics

C’est sur insistance du gouvernement que la réforme du statut des cheminots est devenue prioritaire dans le rapport Spinetta. Un tel changement, qui permettrait à peine d’économiser entre 100 et 150 millions d’euros à un horizon de dix ans, ne résout en rien l’avenir de la SNCF. Mais l’objectif de l’Élysée est ailleurs : gagner une bataille politique, en ralliant à lui l’opinion publique. 

La dette de la SNCF fait peser une lourde menace sur le gouvernement

Services publics

L’État a depuis des années imposé la politique hors de prix du tout TGV, au détriment du reste du réseau ferroviaire. Aujourd’hui, SNCF Réseau, chargé des infrastructures ferroviaires, croule sous près de 50 milliards d’euros de dettes. Il suffirait de presque rien pour que l’État soit obligé de reprendre cette dette.

Pour réformer la SNCF, une nouvelle loi à trop grande vitesse

Gouvernement

Le premier ministre a présenté, ce 26 février, le plan gouvernemental pour le ferroviaire qui reprend les grands axes du rapport Spinetta prônant mise en concurrence des trains, fin de l'entreprise publique et abandon du statut des cheminots. La réforme, qui passera par la voie des ordonnances, doit être adoptée avant l'été alors qu'elle ne faisait pas partie du programme d’Emmanuel Macron.

Les mensonges sur France Télécom éclairent ceux sur la SNCF

Services publics

Pour justifier les ordonnances sur la SNCF, le gouvernement assure que son seul objectif est d’améliorer le fonctionnement de l’entreprise dans le cadre de l’ouverture à la concurrence. Les mêmes arguments, avancés pour France Télécom voilà 20 ans, ont débouché… sur une cascade de mensonges !

En défense du service public

France

Le premier ministre Édouard Philippe détaillera ce lundi la réforme de la SNCF. Les services publics sont, plus encore que la Sécurité sociale, des signes distinctifs du modèle social français. Achever leur démantèlement, comme le souhaite le gouvernement, constituerait une grave régression démocratique.

Le rapport téléguidé pour justifier le démantèlement de la SNCF

Services publics

Ouverture à la concurrence, changement de statut pour les cheminots, abandon des petites dessertes : les grandes lignes de la réforme du ferroviaire programmée par Emmanuel Macron sont connues. Elles se retrouvent comme par magie dans le rapport remis ce jeudi au premier ministre. Une resucée des idées rabâchées depuis trente ans, sans aucun projet innovant.

SNCF: la double raison d'une grève

Services publics

Deuxième grève illimitée à la SNCF depuis le début du quinquennat Hollande. Ce mercredi 1er juin, la CGT, l’Unsa et Sud Rail, les trois plus importantes organisations syndicales de l'entreprise, ont appelé à cesser le travail. À la fois contre la loi El Khomri et pour des revendications internes sur fond d'ouverture du rail à la concurrence.

Conflit à la SNCF : « Hollande est plus ferme à l’égard des cheminots que de la finance »

Social

L'exécutif – François Hollande en tête – a appelé vendredi les cheminots à cesser la grève. Mais ces derniers durcissent le ton et reconduisent la grève samedi. Entretien avec le sociologue Marnix Dressen, spécialiste des conditions de travail des agents du rail, sur les raisons de la colère qui dépasse, selon lui, le simple cadre de la réforme ferroviaire.

En route vers le démantèlement de la SNCF

Services publics

Selon le rapport parlementaire sur les trains interrégionaux, les transports régionaux sont appelés à « servir de terrain d’expérimentation à l’ouverture à la concurrence ». À terme, c’est le démantèlement d’un des derniers services publics français. Au bénéfice de la route.

Le rapport biaisé de la Cour des comptes sur le TGV

Services publics

Rien ne trouve grâce aux yeux de la Cour des comptes sur le modèle français du TGV. Ce n’est ni une réussite industrielle, ni un mode de transport performant, ni même moins polluant. Outrepassant sa mission de contrôle, elle préconise, sans débat public, le remède : réserver les lignes TGV aux plus riches sur quelques grandes villes. Pour les autres, il faut libéraliser le bus. Un rapport qui tombe à pic pour briser de nouveaux tabous. Parti pris.