Le secteur associatif, victime collatérale de la politique fiscale du gouvernement

Par

Le secteur associatif a connu une année de collecte des dons en baisse. La faute à la transformation de l’ISF en IFI, bien sûr, mais pas seulement. Le charivari fiscal du gouvernement a inquiété des Français, pas forcément moins généreux, mais certainement plus inquiets pour leur avenir.

Dossiers

Chômage et formation, le grand bouleversement

Par

Contrôle des chômeurs, reprise en main de l'Unedic, monétisation du compte professionnel de formation, nouvelles règles pour l'alternance... Avec sa loi sur « la liberté de choisir son avenir professionnel », adoptée le 1er août 2018, le gouvernement a imposé des changements profonds au modèle social français.

Fiscalité des patrimoines: le débat occulté

Par

Les principales inégalités en France sont celles des patrimoines. Elles sont immenses et se creusent. Mais le gouvernement insiste pour que le « grand débat » évite soigneusement la question d’une fiscalité correctrice, notamment sur les successions.

Davos, dernière édition?

Par

Les absents seront peut-être plus importants que les présents lors de ce sommet de Davos. Pour la première fois depuis sa création en 1971, aucune délégation des autorités américaines ne sera là. Le président chinois a annulé sa venue, tout comme la première ministre britannique pour cause de Brexit, ou Emmanuel Macron en raison des « gilets jaunes ». Autant de signes que quelque chose s’est cassé, peut-être irrémédiablement, dans le récit de la mondialisation heureuse.

«L’Opinion», le journal des milliardaires

Par

Fondé par Nicolas Beytout, le journal L’Opinion a discrètement lancé une augmentation de capital de 10 millions d’euros. Mediapart a identifié les milliardaires, ainsi qu’un financier américain, qui apportent de nouveaux subsides à un journal qui, sans cela, risquerait la faillite.

Le parquet de Paris est saisi de l'affaire Alstom

Par
Emmanuel Macron, alors ministre de l'économie, et Patrick Kron, alors pdg d'Alstom en 2015 Emmanuel Macron, alors ministre de l'économie, et Patrick Kron, alors pdg d'Alstom en 2015

Olivier Marleix, ancien président de la commission parlementaire sur les décisions de l’État en matière de politique industrielle, a saisi le parquet de Paris sur l’affaire Alstom. Le député LR s’interroge sur les conditions de vente qui ont abouti au démantèlement du groupe industriel. Emmanuel Macron, ministre de l’économie à l’époque, est clairement visé.

Autoroutes: «L’Etat se prive de 2 milliards d’euros»

Par
 © Mediapart © Mediapart

Martine Orange explique, dans un entretien vidéo, comment les représentants de l’État ont capitulé face aux société concessionnaires autoroutières. 

Fiscalité des ménages: comment rétablir de la justice

Par
Les impôts globaux payés par les ménages entre 1990 et 2018 en France. © WID Les impôts globaux payés par les ménages entre 1990 et 2018 en France. © WID

Alors que va débuter le « grand débat national », Mediapart explore les pistes pour retrouver de la justice fiscale et le consentement à l'impôt. Cette première partie s'intéresse à la réforme possible de la fiscalité des ménages, notamment de l'impôt sur le revenu.

Autoroutes: les dessous des relations entre l’Etat et les concessionnaires

Par
Ségolène Royal, alors ministre de l'écologie, et Emmanuel Macron, alors ministre de l'économie en 2016. © Reuters Ségolène Royal, alors ministre de l'écologie, et Emmanuel Macron, alors ministre de l'économie en 2016. © Reuters

En pleine révolte des « gilets jaunes », la ministre des transports s’active pour déminer la bombe des nouvelles hausses de tarifs des autoroutes au 1er février. Mediapart révèle l’intégralité de l’accord de 2015 signé par Emmanuel Macron, alors à Bercy, et Ségolène Royal, ministre de l’écologie, avec les sociétés concessionnaires des autoroutes. Une capitulation volontaire de l’État, abandonnant tout intérêt public.

Les chauffeurs d’Uber ne sont pas des travailleurs indépendants

Par
 © Reuters/Charles Platiau © Reuters/Charles Platiau

Jeudi, la cour d’appel de Paris a jugé qu’un chauffeur travaillant avec l’appli Uber devait être considéré comme un salarié classique. Il devrait donc avoir droit à des congés payés, une couverture sociale et le paiement d’heures supplémentaires. La plateforme numérique ira en cassation, mais son modèle est menacé.

«Gilets jaunes» et médias, deux mondes qui se regardent sans se comprendre

Par
Des gilets jaunes regardent l'allocution présidentielle du 10 décembre 2018. © Reuters Des gilets jaunes regardent l'allocution présidentielle du 10 décembre 2018. © Reuters

La fracture entre les « gilets jaunes » et les médias traditionnels semble irrémédiable. Les journalistes, qui cachent parfois mal leur mépris face au mouvement, sont la cible d’injures, de menaces et parfois même de coups. Loin des plateaux et des studios classiques, un écosystème cohérent, accueillant pour les militants, a éclos sur les groupes Facebook.