PIP : un nouveau rapport confirme l'incurie de l'Afssaps

Par

Le rapport commandé par Xavier Bertrand confirme de manière accablante l'inefficacité des autorités sanitaires et du système de vigilance.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le rapport d’enquête sur les prothèses PIP, réalisé par l’Afssaps et la Direction générale de la santé, a été remis le 1er février à Xavier Bertrand. S’il ne contient guère de révélation spectaculaire, la chronologie qu’il reconstitue est en elle-même une démonstration accablante de l’inefficacité du système de vigilance français : dès 1996, apprend-on, l’attention de l’administration a été attirée sur la société PIP.