Coronavirus: chez Renault, un accord pour garantir 100% des salaires en chômage partiel

Par

Trois syndicats du constructeur automobile Renault, la CFE-CGC, la CFDT et FO, ont décidé mercredi de signer un accord négocié avec la direction garantissant 100% de leur rémunération aux salariés en chômage partiel à cause du coronavirus, a-t-on appris auprès de ces syndicats.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Trois syndicats du constructeur automobile Renault, la CFE-CGC, la CFDT et FO, ont décidé mercredi de signer un accord négocié avec la direction garantissant 100% de leur rémunération aux salariés en chômage partiel à cause du coronavirus, a-t-on appris auprès de ces syndicats.