Birmanie: Pékin rejette l’idée de sanctions, appelle à revenir à une « transition démocratique »

Par

La Chine rejette l’idée d’imposer des sanctions aux militaires birmans qui « ne feraient qu’aggraver la situation » et prône de « revenir à une transition démocratique dans ce pays », a déclaré mercredi l’ambassadeur chinois à l’ONU, Zhang Jun, lors d’une réunion d’urgence du Conseil de sécurité.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La Chine rejette l’idée d’imposer des sanctions aux militaires birmans qui « ne feraient qu’aggraver la situation » et prône de « revenir à une transition démocratique dans ce pays », a déclaré mercredi l’ambassadeur chinois à l’ONU, Zhang Jun, lors d’une réunion d’urgence du Conseil de sécurité.