Colombie: les ex-FARC admettent des crimes contre l’humanité

Par

Des chefs de l’ex-guérilla des Farc ont reconnu vendredi leur responsabilité pour crimes de guerre et contre l’humanité dans les enlèvements en Colombie de plus de 21.000 personnes, dont ils ont été inculpés par la juridiction spéciale de paix (JEP).

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Des chefs de l’ex-guérilla des Farc ont reconnu vendredi leur responsabilité pour crimes de guerre et contre l’humanité dans les enlèvements en Colombie de plus de 21.000 personnes, dont ils ont été inculpés par la juridiction spéciale de paix (JEP).