Travail forcé des Ouïghours: enquête ouverte en France contre quatre géants du textile

Par

La justice française a ouvert fin juin une enquête pour « recel de crimes contre l’humanité » visant quatre géants du textile, dont Inditex et Uniqlo, accusés d’avoir profité du travail forcé de Ouïghours en Chine, a indiqué une source judiciaire jeudi à l’AFP, confirmant une information de Mediapart.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La justice française a ouvert fin juin une enquête pour « recel de crimes contre l’humanité » visant quatre géants du textile, dont Inditex et Uniqlo, accusés d’avoir profité du travail forcé de Ouïghours en Chine, a indiqué une source judiciaire jeudi à l’AFP, confirmant une information de Mediapart.