PMA: l’Assemblée vote contre l’élargissement du diagnostic préimplantatoire

Par

L’Assemblée nationale a voté vendredi soir contre l’élargissement du diagnostic préimplantatoire à la recherche d’anomalies chromosomiques (DPI-A), une technique que certains députés de la majorité défendaient pour éviter des fausses couches ou repérer une éventuelle trisomie 21 de l’embryon avant une PMA.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’Assemblée nationale a voté vendredi soir contre l’élargissement du diagnostic préimplantatoire à la recherche d’anomalies chromosomiques (DPI-A), une technique que certains députés de la majorité défendaient pour éviter des fausses couches ou repérer une éventuelle trisomie 21 de l’embryon avant une PMA.