France: condamnations après les violences durant la manifestation du 1er-Mai

Par

Dirigeants politiques et syndicaux ont condamné dimanche les violences durant la manifestation parisienne du 1er-Mai qui ont fait 21 blessés dans les rangs de la CGT, l’un des principaux syndicats de France, et sur lesquelles une enquête a été ouverte.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Dirigeants politiques et syndicaux ont condamné dimanche les violences durant la manifestation parisienne du 1er-Mai qui ont fait 21 blessés dans les rangs de la CGT, l’un des principaux syndicats de France, et sur lesquelles une enquête a été ouverte.