Londres qualifie de « torture » le traitement infligé à Zaghari-Ratcliffe en Iran

Par

Le traitement infligé à l’Irano-britannique Nazanin Zaghari-Ratcliffe en Iran, où elle a été condamnée récemment à une nouvelle peine de prison d’un an, revient à de la torture, a estimé dimanche le ministre britannique des Affaires étrangères Dominic Raab.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le traitement infligé à l’Irano-britannique Nazanin Zaghari-Ratcliffe en Iran, où elle a été condamnée récemment à une nouvelle peine de prison d’un an, revient à de la torture, a estimé dimanche le ministre britannique des Affaires étrangères Dominic Raab.