France: la police parisienne n’est « ni violente, ni raciste » (préfet)

Par

La police de la région parisienne n’est « ni violente, ni raciste » a assuré mardi le préfet de police de la capitale française Didier Lallement, à l’heure où des rassemblements dénonçant « les violences policières » sont annoncés, dans un contexte international marqué par les émeutes américaines.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La police de la région parisienne n’est « ni violente, ni raciste » a assuré mardi le préfet de police de la capitale française Didier Lallement, à l’heure où des rassemblements dénonçant « les violences policières » sont annoncés, dans un contexte international marqué par les émeutes américaines.