Le préfet de police de Paris dénonce les « accusations de violence et de racisme »

Par

Le préfet de police de Paris Didier Lallement a adressé son soutien mardi aux policiers face aux « accusations de violence et de racisme », alors que des rassemblements dénonçant « les violences policières » sont annoncés dans un contexte international marqué par les émeutes américaines.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le préfet de police de Paris Didier Lallement a adressé son soutien mardi aux policiers face aux « accusations de violence et de racisme », alors que des rassemblements dénonçant « les violences policières » sont annoncés dans un contexte international marqué par les émeutes américaines.