Vaccin anti-Covid au Royaume-Uni: c’est grâce au Brexit, selon Londres

Par

Le ministre britannique de la Santé a assuré mercredi que le Brexit avait permis au Royaume-Uni d’être le premier pays occidental à autoriser un vaccin contre le nouveau coronavirus, une affirmation qui a valu à Londres des critiques de nationalisme pharmaceutique.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le ministre britannique de la Santé a assuré mercredi que le Brexit avait permis au Royaume-Uni d’être le premier pays occidental à autoriser un vaccin contre le nouveau coronavirus, une affirmation qui a valu à Londres des critiques de nationalisme pharmaceutique.