Au moins 33 personnes sont mortes dans l'attaque à la voiture piégée d'un commissariat de police dimanche 3 février au matin à Kirkouk, dans le nord de l'Irak, selon des sources policières. L'explosion a fait également des blessés, environ 70, et des corps restent ensevelis sous les débris des parties de bâtiments effondrées. Le kamikaze qui conduisait le véhicule piégé était accompagné par deux autres assaillants qui ont été tués, a-t-on ajouté.