Au Kosovo, vote incertain sur la présidence

Par

Le Parlement à Pristina devait se réunir samedi soir pour élire à la présidence du Kosovo Vjosa Osmani, une juriste issue du camp réformiste anti-corruption qui a très largement remporté les dernières législatives de février.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le Parlement à Pristina devait se réunir samedi soir pour élire à la présidence du Kosovo Vjosa Osmani, une juriste issue du camp réformiste anti-corruption qui a très largement remporté les dernières législatives de février.