Bombardement de Bouaké: condamné à perpétuité, un accusé nie sa participation

Par

Le colonel Patrice Ouei, officier ivoirien condamné en absence à la perpétuité Paris pour son rôle en 2004 dans le bombardement ayant tué neuf soldats français à Bouaké, a rejeté lundi à Abidjan cette décision, et demandé à être entendu par la justice française.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le colonel Patrice Ouei, officier ivoirien condamné en absence à la perpétuité Paris pour son rôle en 2004 dans le bombardement ayant tué neuf soldats français à Bouaké, a rejeté lundi à Abidjan cette décision, et demandé à être entendu par la justice française.