France: des avocats dénoncent une « violation des droits » des ex-brigadistes italiens arrêtés

Par

Engager des procédures d’extradition contre d’anciens membres de la gauche italienne, condamnés en Italie pour des actes de terrorisme dans les années 1978-1980 et réfugiés en France depuis « plusieurs décennies », représente « une violation des droits », ont dénoncé leurs avocats lundi.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Engager des procédures d’extradition contre d’anciens membres de la gauche italienne, condamnés en Italie pour des actes de terrorisme dans les années 1978-1980 et réfugiés en France depuis « plusieurs décennies », représente « une violation des droits », ont dénoncé leurs avocats lundi.