Génocide au Rwanda: non-lieu requis dans l’enquête sur l’opération Turquoise à Bisesero

Par

Le parquet de Paris a requis un non-lieu général dans l’enquête sur l’inaction reprochée à l’armée française lors des massacres de Bisesero fin juin 1994, pendant le génocide des Tutsi au Rwanda, a appris lundi l’AFP de sources proches du dossier.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le parquet de Paris a requis un non-lieu général dans l’enquête sur l’inaction reprochée à l’armée française lors des massacres de Bisesero fin juin 1994, pendant le génocide des Tutsi au Rwanda, a appris lundi l’AFP de sources proches du dossier.