Le Conseil d’Etat confirme la dissolution de Génération identitaire

Par

Le Conseil d’Etat a estimé lundi que la dissolution du groupuscule d’extrême droite Génération identitaire était « proportionnée à la gravité des risques pour l’ordre public » de l’association qui avait contesté via un référé-suspension sa dissolution décrétée en mars.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le Conseil d’Etat a estimé lundi que la dissolution du groupuscule d’extrême droite Génération identitaire était « proportionnée à la gravité des risques pour l’ordre public » de l’association qui avait contesté via un référé-suspension sa dissolution décrétée en mars.