Samia Ghali demande d’être première adjointe de Michèle Rubirola à Marseille

Par

La sénatrice ex-PS Samia Ghali, dont les voix sont capitales pour l’élection du nouveau maire de Marseille, a déclaré à l’AFP avoir demandé à Michèle Rubirola, tête de liste de l’union de la gauche le Printemps marseillais, d’être sa première adjointe.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La sénatrice ex-PS Samia Ghali, dont les voix sont capitales pour l’élection du nouveau maire de Marseille, a déclaré à l’AFP avoir demandé à Michèle Rubirola, tête de liste de l’union de la gauche le Printemps marseillais, d’être sa première adjointe.