Tunisie : appels à un renforcement des contrôles des financements des partis politiques

Par

L’ambiguïté du cadre juridique et le manque de transparence des partis politiques en Tunisie ne permettent pas le contrôle de leur financement, ouvrant la porte à des dépassements « dangereux », ont averti vendredi des responsables de l’Etat et l’instance de lutte contre la corruption.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’ambiguïté du cadre juridique et le manque de transparence des partis politiques en Tunisie ne permettent pas le contrôle de leur financement, ouvrant la porte à des dépassements « dangereux », ont averti vendredi des responsables de l’Etat et l’instance de lutte contre la corruption.